Urs Fischer
invité par Massimiliano Gioni

 
  photo: Blaise Adilon [2]

«A place called Novosibirsk », 2004 [1]
Aluminium, résine d'époxy, baguette métallique, corde, peinture acrylique.
249 x 77.5 x 105 cm
Collection Ringier, Suisse.

«A thing called gearbox », 2004 [2]
Aluminium, cuivre, baguette métallique, corde, peinture acrylique.
231 x 68 x 67.5 cm
Collection Shane Akeroyd, London.

 

URS FISCHER
né en 1973 à Zürich vit et travaille à Los Angeles et Zürich
A partir d’une très grande diversité de matériaux, Urs Fischer investit les grands genres de l’histoire de l’art – natures mortes, portraits, nus, paysages. Ses formes sculpturales reflètent souvent la complexité de la vie quotidienne. Son oeuvre oscille ainsi entre ce qui est beau et laid, élégant et maladroit, gracieux et chargé.

MASSIMILIANO GIONI
né en 1973 à Busto Arsizio, Italie vit et travaille à New York et Milan
Commissaire du New Museum of Contemporary Art à New York et critique d’art (“Flash Art”, “Domus”…), Massimiliano Gioni dirige la fondation Trussardi à Milan et The Wrong Gallery à New York avec Maurizio Cattelan et Ali Subotnick. Il a publié de nombreuses monographies consacrées à Simon Starling ou Maurizio Cattelan.

 

 

L’oeuvre d’urs fischer, souvent monumentale, est ici représentée par deux sculptures
poétiques, faites d’assemblages impossibles, qui dialoguent l’une avec l’autre. Un canon flottant dans les airs semble prêt à tirer sur un ballon retenu par un balai, créant ainsi un espace de fiction potentielle que chacun est libre d’interpréter.

«L’univers d’Urs Fischer est une image inversée de notre monde: un monde dans lequel
tout semble s’écrouler et tomber en ruines. »
Massimiliano Gioni - Catalogue p. 132