Wade Guyton
invité par Scott Rothkopf

 
  photo: Blaise Adilon

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkject on linen
214 x 176 cm
Collection de l'artiste

«U sculpture (v.1)», 2004
Mirrored stainless steel
51 x 24 x 22
Collection de l'artiste.

«U sculpture (v.2)», 2005
Mirrored stainless steel
80x36x33 cm
Collection Debra & Dennis Scholl

«U sculpture (v.3)», 2005
Mirrored stainless steel
95x43x39cm
Collection de l'artiste

«U sculpture (v.4)», 2005
Mirrored stainless steel
80 x 36 x 33
Collection de l'artiste

«U sculpture (v.5)», 2007
Mirrored stainless steel
112x51x46cm
Collection particulière, Paris

«U sculpture (v.6)», 2007
Mirrored stainless steel
122x56x51cm
Collection de l'artiste

«Untitled, 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 x 175 cm
Collection de Bruin-Heijn

 

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 x 175 cm
Collection particulière

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 x 175 cm
Collection particulière

«U Sculpture ( v.2)», 2005
Mirrored stainless steel
80 x 36 x 33 cm
Collection Barbara & Howard Morse

«U Sculpture ( v.3)»
Mirrored stainless steel
95 x 43 x 39
Collection particulière, Londres

«U Sculpture ( v.5), 2007
Mirrored stainless steel
111 x 50 x 46 cm
Collection de l'artiste

«U Sculpture (v.6)», 2007
Mirrored stainless steel
122 x 56 x 51 cm
Courtesy de l'artiste et Friedrich Petzel Gallery,
New York

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 x 175
Collection de l'artiste

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm
Collection Iris & Adam Singer

 

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm
Collection Barbara & Howard Morse

«U sculpture ( v.1)», 2005
Mirrored stainless steel
51 x 24 x 22
Collection Gregory R. Miller, New York

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm
Collection de l'artiste

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm
Collection de l'artiste

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm
Collection de l’artiste

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen
213 cm x 175 cm

«U Sculpture (v.4)», 2006
Mirrored stainless steel
Collection Charlotte & Bill Ford, Connecticut

«Untitled», 2007
Epson UltraChrome inkjet on linen

«Untitled», 2007
12 tréteaux
48 x 2.5 x2.5 inches

 

 

WADE GUYTON
né en 1972 à Hammond, Indiana vit et travaille à New York
Les oeuvres de Wade Guyton assument la structure et l’apparence de peintures au sens traditionnel du terme, et elles réalisent pourtant un bouleversement complet des codes du modernisme. Elle sont produites à l’aide de très grandes imprimantes jet d’encre dans lesquelles Guyton fait passer plusieurs fois la toile pour y imprimer des motifs et lettrages dont les erreurs (l’introduction de l’erreur, de coulures et défauts d’impression) font partie du programme général de composition. A l’occasion de la Biennale, Wade Guyton présente la mise en scène d’un ensemble de peintures et de sculptures.

SCOTT ROTHKOPF
né en 1976 à Glendale, USA vit et travaille à New York
Commissaire, essayiste et Senior Editor pour “Art Forum”, Scott Rothkopf co-organise pour le Carpenter Center l’exposition “Harvard Project” de Pierre Huyghe en 2004.

 

 

Les peintures et sculptures de wade guyton jouent avec les codes du modernisme. Les peintures sont produites à l’aide de très grandes imprimantes à jet d’encre dans lesquelles Guyton fait passer plusieurs fois la toile pour y imprimer des motifs et lettrages dont les erreurs, coulures et défauts d’impression appartiennent au programme de composition. A l’occasion de la Biennale, Wade Guyton met en scène un ensemble de peintures aux tonalités noires et blanches qui se reflètent à la surface métallique de sculptures en forme de U.
« Dans sa dernière série de toiles, Wade Guyton ne conserve qu’un grand « x », tapé sous Photoshop puis partagé à la hâte en deux à l’écran. Cette division verticale est très importante car, comme c’est le cas de nombre de ses précédents tableaux, pour faire passer une grande toile dans l’imprimante (dont la largeur d’impression maximale est de 111cm), il doit plier le tissu en deux et imprimer une moitié d’image après l’autre. étant donnée la difficulté d’aligner la zone d’impression de l’écran avec ce qui s’imprime réellement, et sachant que l’imprimante avale le tissu jusqu’à ce que son capteur optique détermine le point de départ optimal pour commencer à déverser l’encre, le «x» se retrouve fracturé par la pliure centrale, ses deux morceaux décalés de façon visible.»
Scott Rothkopf - Catalogue p. 243-244