Rirkrit Tiravanija & Gridthiya Gaweewong

 
  photo: Blaise Adilon

Saïgon Open City - Programme vidéo
Carolee Schneemann, "Viet Flakes", 7 min
Chris Marker, "A grin without a cat", 180 min
Yoko Ono, "Bed Peace"
Thomas Bayrle, "Gummibaum", 6 min
Tran Luong, "Flowing"
Fischli and Weiss, "Der Geringste Widerstand", 30 min
Martha Rosler, "The east is red and the west is bending", 20 min
Nur Hanim, "Se (rang) ga", 11:10 min
Nguyen Huy, "Unknown women", 5 min
Dinh Q Le, "From the father to son"
Fischli and Weiss, "Der Lauf der Ding", 55 min
Christelle Lheureux, "Water Buffalo", 33 min
Tuan Andrew Nguyen en collaboration avec Ha Thuc Phu Nam,
"Spray It, Don't Say It (Nhu Cau Ve Bay)", 20 min

Remerciements aux Films du Jeudi, Paris

 

RIRKRIT TIRAVANIJA
né en 1961 à Buenos Aires vit et travaille à Berlin, Londres et Bangkok
Fondée sur l’altérité, le nomadisme et le déplacement des signes et des contextes, l’oeuvre de Rirkrit Tiravanija est le plus souvent composée de points de rencontre, de communication et d’échange. Depuis 2006, Rirkrit Tiravanija est coorganisateur avec Gridthiya Gaweewong du projet “Saigon Open City”. Pour la Biennale, Tiravanija propose une délocalisation d’un ensemble de films initialement sélectionnés pour ce projet.

 

 

Cinéma de Ville 2 / Saïgon, Ville ouverte
« Il s’agit d’une série de films et de vidéos, dont certains ont été projetés à Hô Chi Minh- Ville, au Vietnam et d’autres pas encore. Saïgon, Ville ouverte est une exposition internationale d’art contemporain, qui a pour but d’apporter pour la première fois au Vietnam et à Hô Chi Minh-Ville une vue d’ensemble et une présentation de l’art contemporain à grande échelle. Conçue comme une exposition linéaire, Saïgon, Ville ouverte sera divisée en trois chapitres se déroulant dans des lieux et à des moments différents, sur une période de trois ans. Chacun des chapitres de l’exposition sera axé sur les mutations et changements historiques, politiques et sociaux que le Vietnam a vécu, de la fin de l’empire colonial français jusqu’à nos jours, et sur la façon dont les pratiques artistiques conçues parallèlement à une telle évolution ont été affectées. Les films présentés ici sont tournés par des artistes et réalisateurs dont le travail peut être directement relié aux événements
qui ont eu lieu au Vietnam entre 1945 et 1976. »
Rirkrit Tiravanija – Catalogue p. 255