Seth Price
invité par Andrea Viliani

 
  photo: Blaise Adilon

Digital Video Effect: “Editions”, 2006
Durée: 12mn
Montage de six oeuvres précédemment éditées, réédités pour distribution illimitée et à bas coût:
Global Taste, Screen 2, par Martha Rosler, 1985, 2002
Modern Suite, 2003
Digital Video Effect: “Holes”, 2003
Digital Video Effect: “Spills”, 2004
COPYRIGHT 2006 SETH PRICE, 2006
Untitled, 2006

Courtesy Electronic Arts Intermix, et l'artiste
Avec le soutien de l'Ambassade d'Israël

 

SETH PRICE
né en 1973 à Jérusalem vit et travaille à New York
La pratique multi-disciplinaire de Seth Price inclut la vidéo, la sculpture, le son et l’écrit. Les stratégies d’appropriation, de circulation des oeuvres, des signifiants et des images de l’artiste interrogent la production culturelle dans son ensemble, la distribution de l’information et le rôle de l’idéologie. A l’occasion de la Biennale de Lyon, il crée un nouveau film 16 mm.

ANDREA VILIANI
né en 1973 à Casale Monferrato,Italie, vit et travaille à Turin et Bolog
Collaborateur régulier des revues “Flash Art” et “Frog”, Andrea Viliani est assistant curator au Castello di Rivoli à Turin de 2002 à 2005 avant d’être nommé commissaire de GAM - Galleria d’Arte Moderna à Bologne depuis 2005.

 

 

L’oeuvre de seth price est faite de manipulations d’images entremêlées, de montages improbables entre vidéos d’artistes, scènes de crimes, publicités, vues de parcs de jeu et films de science-fiction. Avec cette impression de nous donner à voir une époque à jamais révolue où un piano lancinant accompagne des animaux jouant aux humains et des bébés grimaçants, seth price interroge la production culturelle dans son ensemble et la distribution de l’information qu’elle génère.

« Qu’est-ce qu’une image qui montre la soudaine déviation d’une autre image anonyme à
laquelle ont peut accéder facilement, utilisée par tout le monde et qui devient cependant méconnaissable dans sa substance et hypnotique dans sa durée? Quelle est la collision imprévue d’une technique avec une autre? L’image numérique a d’abord été modifiée à l’aide de couleurs différentes (une utilisation de la couleur semblable à celle de Warhol sur une sérigraphie en noir et blanc) puis transposée sur la vieille technique de la pellicule 16 mm (obsolète, en train de disparaître, hors du temps). Quel est ce résultat ambigu, mystérieux par lequel l’obsolète prend vie à nouveau dans un corps étranger et le banal devient profondément imaginatif, image enchantée et enchanteresse, créée dans la structure d’une image qui en produit d’autres et les fait coexister avec d’autres techniques, d’autres époques, d’autres
histoires? »
Andrea Viliani – Catalogue p. 264

Prix ONLYLYON:
Le premier prix de la biennale «ONLYLYON» a été décerné à Seth Price par un jury internatnal présidé par Susanne Pagé. Le jury était composé de:
Présidente: Susanne Pagé, Directrice de la Fondation Louis Vuitton pour la Création, Paris ; Gunnar Kvaran, Directeur de l’Astrup Fearnley Museum of Modern Art, Oslo ; Knight Landesman, Directeur d’Artforum ; Samuel Keller, Directeur d’Art Basel ; Elaine Sturtevant, Artiste ; Kasper König, Directeur artistique du Sculpture Project Münster ; Silvia Karman Cubina, Directrice du Moore Space, Miami.