Kostis Velonis
invité par Xenia Kalpaktsoglou, Poka-Yio
et Augustine Zenakos

 
  photo: Blaise Adilon (détail) [2]

«Singing sovietness: what they did to our soul», 2007 [2]
(«chanter la soviétitude: ce qu’ils ont fait à notre âme)
Bois, contreplaqué, linge de table, acrylique, placage, 45 x 13 x 28 cm

«Gagarin Hold On!», 2007 [1]
(«Gagarine attends!»)
Bois, acrylique, 50 x 13 x 20 cm

«AOURGH’ (Tribune For A Dreadful Orator)», 2007
(«AOURGH’ (Tribune pour un horrible orateur)»)
Bois, acrylique, métal, linge de table, 263 x 88 x 20 cm

«Kosmonaut House», 2007
(«Maison du Cosmonaute»)
Bois, acrylique, 71 x 80 x 27 cm
Coproduction Biennale de Lyon

 

KOSTIS VELONIS
né en 1968 à Athènes, où il vit et travaille
Formé à l’architecture, Kostis Velonis souligne à travers ses sculptures de bois la tension qui existe entre le projet d’améliorer la vie quotidienne des architectes issus du modernisme et les édifices effectivement construits.

XENIA KALPAKTSOGLOU, POKA-YIO, AUGUSTINE ZENAKOS
vit et travaille à Chicago
Xenia Kalpaktsoglou dirige la fondation Deste pour l’art contemporain à Athènes. Elle organise de nombreuses expositions consacrées aux artistes grecs émergents et publie de nombreux catalogues. Elle co-édite avec Christopher Marinos le mensuel Velvet. Artiste et commissaire, Poka-Yio est directeur du centre d’art contemporain A-Station à Athènes depuis 1999 et collabore à Futura depuis 1997. Augustine Zenakos est critique d’art pour plusieurs publications en Grèce (“To Vima” et “To Vima Tis Kyriakis”) et dans le monde.

 

 

TRES BIENN
Les trois biennales d’Athènes, d’Istanbul et de Lyon, qui ont toutes lieu à l’automne 2007, se sont associées pour former Tres Bienn. Tres Bienn développe plusieurs axes de travail parmi lesquels des échange de projets et d’artistes, et une coopératon interculturelle. Pour la Biennale de Lyon 2007, Xenia Kalpaktsoglou, Poka-Yio et Augustine Zenakos, commissaires de la première Biennale d’Athènes, invitent l’artiste grec Kostis Velonis. A la Sucrière sont présentées les oeuvres d’Ömer Ali Kazma, l’artiste invité par le commissaire de la Biennale d’Istanbul, Hou Hanrou. Enfin, la Biennale de Lyon a invité Claire Fontaine aux Biennales d’Istanbul et d’Athènes.